Resources

New Canadian [newspaper]

"At no other time in the life of the second generation, when hostile voices rise in sharp crescendo, has there been a greater need for some medium through which the Nisei might speak his thoughts and his hopes to the Canadian public at large," declared the editors of The New Canadian in its third issue, published February 1, 1939. "To the future greatness of Canada and the part of the Canadian-born Japanese in this future we pledge our sincere effort and our endeavor." The situation to which they referred was the growing distrust of Japan and Japanese immigrants during the tense months preceding the outbreak of World War II. Published from 1939 to 1985, first in Vancouver, then in Kaslo, B.C., later in Winnipeg, and finally in Toronto, the newspaper follows the path of Japanese-Canadians during their eviction from the West Coast and their detention in a series of facilities in B.C.’s interior and the Prairies. Meant to voice the concerns specifically of Canadian-born children of immigrants, the paper eventually encompassed a broader mandate, for example by adding a Japanese-language section in 1942. Its pages are filled with news regarding the relocation, settlement, and economic conditions of the uprooted Japanese community, as well as its legal and political position, labour opportunities, and continued expressions of Japanese culture. The years of this paper available here—from its beginning to 1956—are a unique and moving record of a community both trapped by world events and making its own creative response to the forces engulfing it.

Collection contributed by: Simon Fraser University Library

Search The New Canadian

Browse The New Canadian

The New Canadian

« Jamais dans la vie d’une seconde génération, alors que les voix hostiles s’élèvent dans un crescendo marqué autour de nous, nous n’avons eu tant besoin d’un média permettant au Nisei de faire connaître ses opinions et ses espoirs au grand public canadien », ont déclaré les éditeurs dans le troisième numéro du New Canadian, publié le 1er février 1939. « Nous avons sincèrement à cœur la future grandeur canadienne et le rôle que jouerons les Japonais nés au Canada dans cet avenir. » Cette citation fait référence au sentiment croissant de méfiance envers le Japon et les immigrants japonais qui régnait au Canada pendant la période tendue d’avant-guerre. Ce journal fut publié de 1939 à 1985 à Vancouver, puis à Kaslo en Colombie-Britannique, puis à Winnipeg et enfin, à Toronto. Il décrit le vécu des Canadiens japonais pendant leur expulsion de la Côte Ouest, et leur détention dans diverses installations de la région intérieure de la Colombie-Britannique et des Prairies. À l’origine, le journal souhaitait exprimer les inquiétudes spécifiques des enfants canadiens dont les parents sont des immigrants. Mais par la suite, on a élargi son mandat en y ajoutant une section en japonais en 1942, par exemple. Ses pages contiennent de nombreux articles sur la relocalisation, l’établissement et les conditions économiques des communautés japonaises expulsées. Le journal est un moyen d’expression pour ces communautés dans lequel on trouve une description de leur position légale et politique ainsi que des offres d’emploi, entre autres. Vous trouverez dans cette collection tous les numéros publiés de ses origines jusqu’à 1956. Il s’agit d’un registre unique et émouvant d’une communauté victime des événements internationaux décrivant sa réaction créative aux forces qui l’entourent.

Contribution de la bibliothèque de l’Université Simon Fraser

Search The New Canadian

Browse The New Canadian